Actualité

Partir en mission de volontariat…

Partir en mission de volontariat…

Vous avez envie de bouger, de découvrir d’autres cultures et surtout d’apporter votre aide à des projets de solidarité?

Alors venez vous informer sur le Corps Européen de Solidarité !

Nous recherchons des jeunes pour des missions en Bulgarie, en Croatie, en Italie, en Estonie et en Grèce…

Partir en mission de volontariat…

Vous avez envie de bouger, de découvrir d’autres cultures et surtout d’apporter votre aide à des projets de solidarité?

Alors venez vous informer sur le Corps Européen de Solidarité !

Nous recherchons des jeunes pour des missions en Bulgarie, en Croatie, en Italie, en Estonie et en Grèce…

Welcome to Kalamata!

Welcome to Kalamata!

Le témoignage de Thaïs, volontaire en Grèce pour l’association KANE

Première impression en arrivant en Grèce : Je me retrouve pour la première fois seule, dans un endroit inconnu, dont je ne parle pas la langue.

C’était étrange, mais j’étais surtout très excitée, cela venait de commencer concrètement. Je n’ai pas eu de mal à suivre les instructions et trouver mon chemin. Mais première notification ; ils ne savent pas bien parler anglais. Mes premières impressions durant mon trajet entre Athènes et Kalamata ont été très positives, j’ai été très impressionné par les montagnes, les plaines, toute cette verdure.

En vue de la situation sanitaire, j’ai dû faire une quarantaine en arrivant, je n’ai donc pas pu visiter Kalamata directement. Mais j’ai été bien reçue, tout était bien préparé. Aussi j’avais la vue depuis mon balcon sur la montagne principale, qui est vraiment magnifique.

Une fois la quarantaine terminée, on nous a fournit toutes les instructions nécessaires, nous nous sommes dirigés tous les trois vers notre appartement. Il est bien situé, en centre-ville, et juste à côté d’un supermarché. Un des colocataires est venu nous chercher, et nous avons rejoints les deux autres. Ils étaient souriants et ouverts, ils nous ont bien accueillis, l’appartement est grand. Après une petite discussion et s’être un peu installés, on a fêté notre arrivée et l’anniversaire d’une autre volontaire, du coup, le dernier soir avant le confinement, dans un restaurant puis chez nous.

Le premier week-end nous avons décidés avec mon ami Lucas de partir en randonnée dans la montagne pour voir la vue sur Kalamata et la mer, ce n’était pas très loin (6 km), facilement accessible et vraiment beau. On a découvert une petite grotte et attendu le coucher du soleil.

Ensuite est venu le premier jour de notre mission. J’ai été agréablement surprise par le lieu, le fait qu’il soit tous dans un terrain ouvert et plutôt spacieux. Les chiens étaient à peu près tous très accueillants, ils te sautent dessus dès ton arrivée (attention ils salissent beaucoup). Bon bien sûr beaucoup de sécrétions et de bols à nettoyer, mais surtout beaucoup d’amour à partager.

Nous sommes allés plusieurs fois à la plage, j’en ai découvert une par hasard en me perdant, il a continué à faire très bon pendant longtemps. Quand même chanceux de pouvoir être en t-shirt à la plage en Novembre. On pouvait même toujours se baigner.

Et au fur et à mesure des moments passé ensembles avec les autres volontaires, aussi ceux de l’autre appartement, nous avons créé de grands liens. Je garderai en mémoire ces diners, ces apéros, nos jeux de sociétés, ces rires partagés, tous ces moments passés ensembles.

Il était juste compliqué, étant 7, de placer pour chacun son moment et son espace pour se préparer à manger et pour la douche/toilettes. Aussi pour le ménage, tout était rapidement sali.

Ils parlaient tous très bien anglais, et en communiquant, j’ai pu sentir mon niveau augmenter rapidement. Je ne pensais pas mais c’est très efficace la pratique directe. N’ayant pas les cours prévus de grec, je le travail quand même de mon côté, apprendre un nouvel alphabet est très intéressant et je voulais pouvoir le lire. C’est pratique car par exemple, au supermarché, c’est parfois compliqué de comprendre de quoi il s’agit.

Il y a beaucoup d’oliviers bien sûr, et étant dans la saison j’ai pu faire la récolte et le tri avec le refuge, dont la vente permettra de payer la nourriture pour les chiens.

Il y a également beaucoup d’agrumes, orangers, citronniers, et mandariniers, dont c’est aussi la période.

L’hiver et le mauvais temps ont fini par arriver, ici il pleut beaucoup dans cette période, mais j’ai eu la chance de pouvoir voir une petite tornade. Même s’il n’y avait aucun danger, c’était très impressionnant.

Après un mois, les deux français avec lesquels je suis arrivée sont repartis, cette séparation fut déjà compliquée. Ce le fut d’avantage quand les trois autres ont suivis deux semaines plus tard, et que nous nous sommes retrouvées à deux dans notre appartement, entourées de nos dessins, et de nos souvenirs. Mais je garde espoir de pouvoir les revoir un jour.

Je n’ai pas pu aller voir plus loin que les côtes de Kalamata en raison du confinement, mais je compte rester plus longtemps pour en découvrir d’avantage, j’apprécie beaucoup les montagnes et la flore de ce pays.

Et malgré la lourde charge de mon travail, tous ces chiens me manqueront beaucoup aussi.

Je ne raconterai pas en détail ce serait bien trop long, tant j’ai fait de découvertes et d’expériences.

Ça m’a appris beaucoup de choses, dans l’autonomie, l’adaptation, l’ouverture. Et de manière générale, je me sens mieux depuis que je suis ici. Se retrouver dans un milieu totalement nouveau permet de laisser tout le reste de côté. J’avais certaines craintes mais c’est plus simple que ce que je pensais. Et honnêtement, c’est mieux que ce que j’avais envisagé.

C’est d’ailleurs pour ça que j’ai décidé de rester davantage, et de passer les fêtes de fin d’années ici, avec ceux qui sont restés.

On a décoré notre appartement pour Noël et nous sommes actuellement dans les préparatifs. On a décidé de préparer chacun un plat typique de notre pays.

J’espère aussi que le confinement se terminera bientôt et que je vais pouvoir aller plus loin, en découvrir davantage. Encore bien des choses sont à venir et je ne veux pas que ça se termine…

Théâtre d’ombres

Théâtre d’ombres

Idée d’atelier à faire chez soi

Dans le cadre des nuits de la lecture i.PEICC à accompagné des enfants dans la réalisation de leur conte tout en ombre. Les histoires ont été filmées et mises en ligne sur notre chaîne youtube.

Pour les visionner : www.youtube.com

Si tout comme eux, vous souhaitez réaliser votre propre théâtre d’ombre voici un guide d’atelier.

Guide illustré




Un premier arpentage en ligne… et vivant !

Un premier arpentage en ligne… et vivant !

Le samedi 05 décembre étaient réunis 13 participants  afin de parcourir ensemble ( et en 3 heures !) l’ouvrage de I. Jablonka « Des hommes justes » selon la méthode de l'”Arpentage” chère à Peuple et Culture. Dans ce livre paru en  2018 ;  l’historien resitue l’évolution dans le temps  du patricarcat, de la préhistoire… jusqu’aux  nouvelles masculinités.

La séance  était co-animée par Simone et Jacqueline ( les sentiers d’écriture ) et Olivier pour i-PEICC Peuple et Culture.

Pour la première fois, l’atelier a pris une forme hybride en raison du confinement sanitaire. Ce qui n’a pas défavorisé la dynamique du (grand) groupe, même si le temps du débat a été un peu limité.

Sur les 13 participants : 5 s’étaient déplacés à iPEICC à la Paillade, 2 étaient en visio d’une autre région ( Paris et Drôme), 2 en visio depuis un village de l’Hérault et 4 en visio depuis Montpellier.

Chaque participant avait reçu au préalable le sommaire de l’ouvrage  puis un chapitre de son choix.

Quelques réactions  après lecture 

Certains arpenteurs ont exprimé un peu de déception quant au contenu de l’ouvrage ( par rapport à l’effet d’annonce suscité par le sous-titre : l’auteur a-t-il vraiment traité « des nouvelles masculinités ? » Y-avait-il une volonté de conceptualiser ce terme ? ).

Quelques échanges  en fin d’atelier : masculinité et  place des femmes dans la société

« une femme présidente aurait-elle employé le terme de « guerre » pour parler du Covid ? »

« Le féminisme, c’est reconnaître l’aliénation des hommes (mâles) »

« Les femmes sont plus souvent que les hommes sur des professions mal-considérées, voir implicitement féminiséés : on parle d’assistante maternelle, pas « d’assistante des enfants ». Si ces métiers étaient revalorisés, ils intéresseraient plus les hommes, on irait vers l’égalité ».

« le féminisme questionne les rapports de domination, leur mécanique , mais aussi les raccourcis : il existe une tendance à assimiler sexisme à = crée par les mâles, de la même manière que certains assimilent racisme à = crée par les blancs. »

« nous avons tous à faire le diagnostic de notre propre aliénation »

Sur le format hybride de cet atelier

L’association présentiel-distanciel n’a pas été vécue comme une difficulté majeure par les participants, alors que certains redoutaient la « distance ».

« Il m’a manqué un support visuel commun pour visualiser les passages retenus par les uns et les autres et les commentaires associés ».  

« on est entre bons lecteurs , mais comment toucher d’autres publics ?  »

« Je suis toujours surpris par la dynamique de l’arpentage. Au départ, je me dis « mais qu’est-ce qu’on fait ? On va arriver où ? ». Et à un moment la discussion commence et on voit où on veut aller. 

J’aurai aimé avoir plus de temps d’échange avec les personnes. Mais dans le même temps, je n’avais plus trop d’attention après 3h. Il faut reconnaitre. Peut être instaurer une pause pendant ces trois heures ? » 

Recrutement des volontaires pour l’année 2020-2021

Recrutement des volontaires pour l’année 2020-2021

i.PEICC accueillera plusieurs volontaires en mission de service civique à compter du 16 Novembre 2020 sur les pôles d’activité jeunesses et culture et pour une durée de 8mois.

Pour postuler, il vous suffit de répondre à  ces offres directement sur le site de l’agence :

2 Missions dans le cadre du projet Art Ensemble: Médiation culturelle et artistique auprès de différents publics 

2 missions auprès des jeunes 11-14ans et 16-25ans habitants le quartier de la Mosson

1 mission auprès des enfants et jeunes vivant en bidonvilles 

Pour plus d’informations vous pouvez également nous contacter par mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou  nous appeler au 04 67 16 46 02.

Atelier de lecture partagée (Arpentage)

Atelier de lecture partagée (Arpentage)

Le prochain atelier de lecture partagé (Arpentage) aura lieu le samedi 5 décembre de 15h à 18h à IPEICC.

Au programme : L’ouvrage de l’historien et écrivain Ivan Jablonka "Des hommes justes : Du patricarcat aux nouvelles masculinités".

L’entrée est libre, sur inscription (10 places : possibilité de participer à distance, par visioconférence). N'hésitez pas à nous contacter pour plus de renseignements : Olivier HALET,  04 67 16 46 02.

Art Ensemble : Quels sont les enjeux ?

Art Ensemble : Quels sont les enjeux ?

Voici la plaquette de présentation du projet Art Ensemble permettant de mieux en saisir les enjeux.

i.peicc s’installe dans l’espace public

i.peicc s’installe dans l’espace public

Depuis début juillet l’association organise des Zones Artistiques Provisoires dans différents quartiers de Montpellier, dans la rue. Le but est d’investir l’espace public en proposant des ateliers de pratiques artistiques tout en favorisant le développement local grâce à des partenariats avec les structures locales. Trois fois par semaine, nos animatrices s’arment de quelques tables, de chaises et de jeux pour aller s’installer au cœur des quartiers. Les mardis, c’est à la résidence Les Gémeaux à la Mosson que ces Zones Artistiques s’installent, sur l’initiative de l’association Vivre Ensemble qui a mis en place un programme d’activité pour les habitants du quartier. Les mercredis, c’est dans le quartier de Celleneuve que ça se passe, juste à côté de l’esplanade. Et puis les jeudis, rendez-vous au quartier Lemasson avec l’appui de l’Espace Famille qui a accompagné cette action.

A Chaque fois c’est un moment convivial, pour les habitants de ces quartiers, tant pour les petits que pour les grands. De nombreux ateliers y sont proposés chaque semaine, parfois à l’initiative d’habitant(e)s (ex : une gratiferia a été mise en place sur le quartier Lemasson), parfois à l’initiative de partenaires (ex : une médiathèque de rue est présente sur le quartier Celleneuve) mais aussi par des artistes que nous accueillons spécialement pour l’occasion ! Les mardis c’est le studio Flying Fish qui vient proposer des ateliers cinéma pour réaliser des courts métrages. Les mercredis c’est au tour de l’artiste No Luck de partager sa pratique du Street-art, en passant par la linogravure ou le pochoir. Et les jeudis c’est le collectif Cargo que nous accueillons en résidence qui mène la barre et qui propose des ateliers plutôt centrés sur la peinture et l’expression libre.

Pour nous rejoindre sur une de ces actions rendez-vous de 17h à 20h :

Mercredi 29 juillet au parc Dioscoride / quartier Celleneuve

Jeudi 30 juillet square du serpent / quartier Lemasson

Lundi 03 août au square Uranus / quartier Mosson

Mardi 04 août à la résidence Les Gémeaux / quartier Mosson

Mercredi 05 août au parc Dioscoride / quartier Celleneuve

Rendez-vous le mercredi 09 septembre au square Uranus pour un moment convivial autour de l’exposition des œuvres produites pendant ces ZAP !

NOTRE NEWSLETTER
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à notre newsletter est confirmée.

Peuple et Culture
Association de Jeunesse et d’Éducation populaire

i.PEICC lutte contre l’exclusion sociale, professionnelle et culturelle à travers le développement d’une citoyenneté active.

Peuple et Culture développe des démarches d’éducation populaire, favorisant l’éducation critique, l’autonomie, l’ouverture culturelle et interculturelle, la transmission des savoirs, le goût de l’expression et de l’action collective, de la créativité et du vivre ensemble.
www.peuple-et-culture.org

© 2021 i.PEICC
We use cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.